Guide pour choisir des carreaux en céramique pour la salle de bain

Parmi les nombreux choix à faire pendant la phase de rénovation, l’un des plus difficiles reste de choisir le carrelage. La salle de bain n’y fait pas exception. On ne sait jamais quelle taille choisir, quelle couleur est la mieux adaptée au meuble et surtout pour quelle matière opter. La céramique est l’un des matériaux les plus prisés pour habiller le sol et les murs d’une salle de bain. Petit tour d’horizon sur les critères à prendre en compte pour choisir une bonne céramique.

Pourquoi choisir du carrelage en céramique ?

L’industrie de la céramique s’est nettement développée ces dernière années. Il existe aujourd’hui des carreaux en céramique de différentes tailles, couleurs et même des carreaux à motifs. Leur épaisseur peut aller de 3 à 20 mm. Les consommateurs sont de nos jours nombreux à opter pour ce matériau car il offre une longue liste d’avantages. C’est avant tout un matériau très fonctionnel pour la vie quotidienne. Le carrelage en céramique est en effet particulièrement résistant aux rayures et aux taches. Il ne se casse pas facilement sous un poids important, contrairement au carrelage classique. Certains modèles sont même ignifuges et antibactériens. De plus, l’entretien des carreaux en faïence et en grès est ce qu’il y a de plus facile. Ce type de carrelage se nettoie facilement et peut même supporter des produits plus ou moins corrosifs. La céramique est également tout indiquée pour les pièces humides comme la salle de bain car elle ne craint pas l’humidité. Par ailleurs, choisir de la céramique, c’est ajouter un plus à la décoration de la pièce. Dans une salle de bain, vous pouvez soit opter pour des couleurs chaudes et accueillantes, soit pencher pour des teintes plus classiques comme le bleu ciel ou le vert clair. Il est également possible de poser du carrelage en grès dans les zones de douche créées sur mesure ou pour les cabines de douche installées au ras du sol sans receveur. Il suffit alors d’insérer des tuyaux d’évacuation inclinables comme siphon, qui peuvent être recouverts du même matériau que le sol pour créer un effet optique vraiment unique.

Comment choisir un carrelage en céramique pour la salle de bain ?

Pour choisir le modèle idéal, il est nécessaire d’évaluer différents facteurs. Cela permettra de faire le tri parmi les différents types de céramique disponibles. Choisir les carreaux d’une salle de bain ne déroge pas à cette règle. Pensez d’abord à créer une harmonie avec votre déco d’intérieur. Le revêtement que vous aurez choisi pour votre sol et vos murs y jouent un rôle capital. Des carreaux dans des tons neutres créeront une décoration classique et sobre. Associés à du mobilier design et à des murs d’un blanc brillant, ils donneront un côté moderne et contemporain à votre salle de bain. Vous pouvez, au contraire, adopter un style vintage avec de la faïence colorée ou à motifs ou recréer une ambiance spa avec des carreaux en imitation bois. Cela donnera de l’originalité à votre salle de douche. Choisisse ensuite le format qui convient le mieux à la pièce. En général, les petits formats sont le plus souvent utilisés dans les petites pièces. Les carreaux plus imposants sont plus adaptées aux grands espaces. Mais vous pouvez aussi poser un de grands carreaux dans une petite salle de bain pour donner l’impression d’avoir une grande superficie au sol. Vous pouvez également opter pour de grands carreaux pour recouvrir le sol. Pour un revêtement mural par contre, vous pouvez choisir un format plus petit que vous disposerez en mosaïque. De plus, il est important de choisir la bonne épaisseur de carreaux, selon vos besoins et la disposition de la pièce. Enfin, n’oubliez pas qu’un carrelage, c’est un revêtement qui est fait pour durer des années. N’hésitez pas à vous référer aux normes indiquées sur l’emballage et profitez des promos, tant en magasin que sur le web, pour dénicher les bonnes affaires. Côté pratique, il est probable que certains carreaux soient endommagés pendant les travaux. Pensez ainsi à commander environ 10 à 15% de carreaux en plus afin d’avoir des “pièces de rechange” disponibles en cas de besoin.