Par tous les Saints (de glace) !

Une bonne grillade
Repas en plein air : n’oubliez pas l’essentiel !
septembre 16, 2015
les taches coriaces
L’art et la manière d’entretenir son linge de maison (part3)
septembre 16, 2015
des Saints de Glace

Les 11, 12 et 13 mai sonnent le glas (gla-gla !) des gelées matinales. Comme l’annonce le dicton : “Avant Saint-Servais, point d’été, après Saint-Servais, plus de gelée”. Nous pouvons alors sortir les plantes en pot et chausser nos bottes de jardinier.

La trilogie des Saints de Glace

Ils se nomment St-Mamert, St-Pancrace et St-Servais. Jadis implorés lors de processions par les agriculteurs et les viticulteurs qui redoutaient l’effet du froid sur leurs plantations. Mais ne les cherchez pas sur votre calendrier : jugés un peu trop païens par le dernier concile catholique (1960), ils ont été remplacés par Ste-Estelle, St-Achille et Ste-Rolande.

Mais qui sont ces Saints trop païens et oubliés ?

  • St-Mamert (11 mai) est un ancien évêque de Vienne (en Dauphiné), il serait mort vers 474.
  • St-Pancrace (12 mai), était le neveu de St-Denis. Il serait mort martyr en 304 à l’âge de 14 ans.
  • St-Servais (13 Mai) aurait vécu à Milan sous l’empereur Néron.
  • Un 4ème saint, plus tardif, St Urbain (25 mai) est connu dans les régions plus froides de la France (en particulier en Alsace). Selon cet autre diction “Il tient tous les autres saints dans sa main”. Il vaut donc mieux attendre le 25 mai pour se mettre au jardinage.

Que disent les planètes ?

Si l’on s’intéresse un peu à la météorologie, on sait qu’aux environs du 12 mai, l’orbite de notre planète traverse un disque de poussières qui fait obstacle aux rayons du soleil, expliquant ainsi la baisse des températures. Ce phénomène se reproduit 6 mois plus tard aux environs du 10 novembre, avec l’effet inverse, nous pouvons alors connaître ce que nous appelons l’été indien ou l’été de la St Martin.

Pour jardiner tu attendras…

… que les Saints de Glace soient passés. Ce qui m’arrange bien parce qu’en ce moment il fait vraiment froid, Saints de Glace ou pas ! Ne faites pas comme moi : cactés et  ficus adorés ont pris le chemin de la terrasse dès les premiers rayons de soleil. Mal m’en a pris de les abandonner pendant la nuit… En résumé, ne semez pas trop tôt et pensez à rentrer vos fleurs imprudemment laissées à l’extérieur. Et patience jusqu’au 25 mai « Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré »… Moi aussi.

En attendant les beaux jours…

…Préparez vos jardinières et autres compositions florales dans de jolis supports qui pourront passer aisément de l’intérieur à l’extérieur le moment venu. Certains matériaux, tels que le polypropylène, imitent la fibre végétale et supportent les UV et la pluie.