Comment entretenir son poêle à pellets ?

poêle à pellets

Le poêle à pellets est un mode de chauffage très apprécié tant pour son aspect chaleureux et son confort thermique que par son pouvoir calorifique et son rendement efficace. Ajoutons également à la liste des avantages de ce moyen de chauffage son côté écologique – le bois étant un combustible naturel et renouvelable.

Fonctionnement du poêle à pellets

Le fonctionnement du poêle à pellets est plus simple qu’il n’y paraît : tout d’abord, une vis sans fin achemine les petits granulés de bois jusqu’à le chambre de combustion. C’est là que les pellets se consumeront, au moyen du brûleur – lui-même activé grâce à une résistance électrique. Pour que la combustion se fasse, il faut un combustible, évidemment, une source de chaleur et de l’oxygène. Ce dernier ingrédient est apporté grâce au système d’aspiration. Les fumées produites sont, quant à elle, expulsée par le conduit de cheminée via l’extracteur de fumée. Enfin, sur certains modèle, le ventilateur s’occupera de diffuser la chaleur dans la pièce dans laquelle se trouve le poêle.

Entretien de votre poêle à granulés de bois

Comme vous pouvez le lire plus haut, plusieurs pièces sont nécessaires pour le bon fonctionnement de votre appareil de chauffage. Et ces pièces nécessitent d’être entretenues, par vous de manière régulière et par un spécialiste une fois par an.

Vous pouvez vous charger d’un nettoyage et d’une vérification mensuelle. Après avoir soigneusement vérifié que votre insert à pellets était parfaitement éteint et qu’il n’était plus chaud, vous pouvez :

  • Vider le cendrier, de sorte que les cendres ne viennent pas s’infiltrer dans les mécanismes ou qu’elles n’obstruent pas les différentes évacuations. Attention, les cendres peuvent rester chaudes pendant 24h, manipulez-les avec précaution. Pour éviter toute brûlure ou pour vous simplifier la tâche, investissez dans un petit aspirateur à cendres : vous devrez procéder régulièrement à cette tâche, autant être bien équipé pour ! Profitez-en pour aspirer les grilles de ventilations. Si vous trouvez que votre poêle produit beaucoup de cendre, sachez que cela dépend de la qualité des pellets que vous choisissez : le taux de teneur en cendre est souvent indiqué sur les paquets que vous achetez. Celui-ci ne doit normalement pas dépasser les 0,7 %.
  • Nettoyer l’extérieur de votre poêle ainsi que l’intérieur de la vitre. Surtout, n’employez pas une éponge abrasive : optez pour un chiffon doux humide. Petit truc de grand-mère : ajoutez un peu de cendre fine sur votre tissu. Il s’agit d’un produit d’entretien efficace et 100% naturel.
  • Vérifier le brûleur, surtout si votre vitre de poêle noircit rapidement : il doit être propre et en bon état. S’il paraît sale, grattez la saleté incrustée.

Un entretien obligatoire annuel est aussi à prévoir pour ce type de chauffage. Tout d’abord, n’oubliez pas de le planifier à l’avance. Les propriétaires de poêles à pellet pensent tous en même temps à faire l’entretien : juste avant le début de l’hiver ou juste après. Il est possible de prévoir des contrats d’entretien pour éviter d’oublier ce rendez-vous annuel et parfois même, de profiter de réductions en récompense de votre fidélité.  Durant cet entretien légal, le chauffagiste professionnel, souvent agréé par la marque de votre insert à bois, s’occupera de vider et nettoyer le réservoir à granulé de bois, de vérifier les ventilateurs (d’aspiration et de diffusion de chaleur), de nettoyer le conduit d’évacuation des fumées et de la cheminée, d’inspecter le brûleur et ses différents éléments et, enfin, de contrôler les joints et de les huiler. Bref, un nettoyage en profondeur et une véritable remise à neuf de votre appareil !

Fréquence d’entretien du poêle

Comme mentionné plus haut, votre entretien manuel doit être fait régulièrement, tous les mois étant la fréquence minimale. Si vous en avez le temps et le courage, la fréquence optimale est de vider les cendres chaque jour et de procéder au nettoyage de façon hebdomadaire.

L’entretien par un professionnel, par contre, est obligatoire annuellement. Il est également recommandé de faire ramoner sa cheminée deux fois par an pour éviter tout risque d’intoxication et de feu de cheminée.

Avantage d’un entretien régulier

Les avantages d’entretenir régulièrement votre poêle à bois sont nombreux. Tout d’abord, vous garantissez une durée de vie maximale à votre machine. Ensuite, vous obtenez de cette manière un rendement optimal : vous faites donc un gain économique, écologique… et de confort ! En outre, l’entretien régulier de votre machine permet d’éviter les accidents et de minimiser le risque d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone.