Le style minimaliste : «less is more*»

paradis décoratif
Déco des milles et une nuits
septembre 18, 2015
Marchés de Noël
Tour de France des Marchés de Noël
septembre 18, 2015
architecture moderne

C’est l’architecte Ludwig Mies Van Der Rohe (1886- 1969) qui est associé à cet aphorisme (* littéralement moins permet plus). Fervent partisan d’une architecture fonctionnelle, ses créations vont fortement influencer l’architecture moderne. Sans aller jusqu’à faire de votre sweet home un modèle du genre, comment faire pour tendre vers un peu plus d’épure en matière de décoration ?

Plus qu’un style, un état d’esprit

Gagner de d’espace, du temps, et pourquoi pas de l’argent ? Le minimalisme dans la déco vise à satisfaire l’essentiel. Économie de détails, sobriété des couleurs et fonctionnalité d’abord : tout ce qui ne se fond pas dans le décor disparaît… ou se cache avec élégance. Attention cependant : faire simple ne veut pas dire faire le vide ! Au contraire, chaque élément du décor doit être choisi avec soin pour être mieux mis en valeur.

De l’espace…

Pas facile dans un 50 m2 de se la jouer Van Der Rohe… et pourtant ! En adoptant des meubles multifonctions (canapé-lit, banc-bibliothèque, tête de lit-dressing…) ou nomades (table à roulettes, cloisons mobiles), on gagne vite quelques mètres carrés. Et puis c’est bientôt le printemps, l’occasion de se laisser aller à ses envies de rangement (on m’a toujours dit qu’après un emménagement, un carton non ouvert depuis plus de 2 ans était inutile…)

De la lumière…

Pour les murs, choisir des couleurs claires de préférence : on privilégie les blancs, les beiges, les gris clairs. Dans la chambre, le linge de lit se fait lui aussi le plus neutre possible. Pour un résultat plus douillet, on peut multiplier les coussins de tailles et de formes différentes en restant dans la même gamme de couleurs. Au séjour, si les meubles sont contemporains, on réchauffe l’ambiance par des tapis. Et côté luminaire, on bannit bien sûr les lustres à pampilles… toujours au profit de la sobriété !

Design or not design ?

Même si le minimalisme est associé à de grands noms du design, inutile de jeter aux encombrants le buffet 60’s du séjour. On le repeint en noir laqué, on range les bibelots, et on accroche au-dessus un tableau de maître une belle reproduction contemporaine. Les styles scandinave et japonisant se prêtent eux aussi parfaitement à cette chasse au superflu, avec des matériaux simples et authentiques pour le premier, et la recherche de l’harmonie pour le second.

Pour tout savoir sur l’histoire du minimalisme, je vous invite à lire cet article très complet sur Ludwig Mies Van Der Rohe.
et pour creuser le sujet du design en général, un petit tour sur ce blog très éclairé est le bienvenu

Et vous ? Que pensez-vous du courant minimaliste ? Etes-vous adepte d’une déco simplifiée à l’extrême ?