Jolies mises en boîtes

Romantic chic
Shopping déco : la salle de bains
septembre 18, 2015
Toile cirée
Nappes faciles à vivre : vous allez être servis !
septembre 18, 2015
les boîtes

Une question : pouvons-nous envisager le concept de la boîte sans une seconde boîte, puis une troisième, puis une… Vous l’aurez compris : lorsque l’on aime les boîtes, on ne compte pas ! “Multipliez… rangez !” pourrait être notre devise. Ou plutôt la mienne. Parce que les boîtes moi je les aime de toutes les matières, de toutes les couleurs et de toutes les fonctions. Parce qu’une boîte sert à cacher autant qu’à ranger, si elle peut s’exposer, c’est un plus ! En paille, en saule, en jonc de mer, en carton, en métal, en faux cuir… On multiplie les matières et les effets : à bas l’uniformité ! Alors pourquoi s’en passer ?

Il y a les boîtes où l’on range et que l’on range…

La boîte crée le besoin de ranger, avez-vous remarqué ? Ce ne sont pas les moins jolies que l’on cache mais les plus grandes et les plus encombrantes. A défaut de pousser vos murs pour faire de la place, vous pouvez exploiter le moindre recoin de votre maison. Les boîtes se glissent sous les lits, s’empilent dans les placards, se posent sur les armoires. On y range le linge de maison et même les chaussures. Elles se font transparentes pour mieux en voir le contenu, se dotent d’une étiquette pour noter tout ce qu’il y a dedans sans avoir à l’ouvrir. Ça protège de tout : des poussières comme du désordre. Vous n’avez que des boîtes opaques pour vos chaussures ? Vous connaissez le “truc” des filles super-méga-organisées qui collent les photos de leurs chaussures sur la boîte ? Un peu de temps, un peu d’organisation est c’est tout bon.

Il y a les boîtes que l’on expose et qui décorent

Avant on mettait les choses en boîtes et les boîtes dans le placard. Maintenant on choisit la boîte pour l’exposer : et oui la boîte s’émancipe ! Elle prend des couleurs et montre ses jolis dessins. La boîte a même de l’humour… Mais si mais si. Surtout dans la cuisine. On y trouve la boîte à bouillons, à spaghettis, aux gâteaux secs, aux céréales… Des variations colorées sur le thème gourmand de tout ce qui se range avant d’être mangé ! Choisir une boîte avec un graphisme qui fait sourire c’est l’assurance d’être toujours de bonne humeur au premier regard. Et dans la même veine, la boîte à chaussettes (avec des dessins de chaussettes bien sûr !) vous conforte dans l’idée de n’en perdre aucune. C’est prouvé.

Il y a les boîtes que l’on collectionne et qui prennent de la place…

Boîtes à poudre anciennes, boîtes en fer, boîtes d’allumettes, boîtes de dragée… le concept de la boîte se décline à l’infini. Où ça ? Partout. Je vous le concède, celles là ne nous font pas gagner de la place, mais c’est une autre histoire, une histoire de collectionneur.

En résumé, les boîtes sont multiples et les créateurs ont des idées ! Elles rangent utiles, elles rangent «joli», elles s’empilent, se superposent, se replient lorsqu’elles ne servent plus (mais c’est rare !). Alors multipliez les boîtes, vous verrez c’est contagieux et c’est bon pour le moral !